v1

 

Vilcabamba[1] se situe à 45 kilomètres de Loja en Équateur, c’est la troisième ville la plus écologique au monde. Nichée au cœur d’une vallée verdoyante de la cordillère des Andes, où au milieu coule une rivière d’eau miraculeusement riche en minéraux, elle est considérée comme la ville de la jeunesse éternelle. (Carola Solari, 2015)

v2

v3

v4


Symbole du « Bien vivre » (« Buen Vivir »), l’endroit est totalement protégé par le gouvernement équatorien. Ce petit coin de bout du monde situé dans les Andes a attisé la curiosité des chercheurs qui ont souhaité percer ses secrets.
Avec des températures oscillant à l’année entre 19° et 24°, cette localité perchée à environ 1500 m d’altitude bénéficie d’un éternel printemps, un climat privilégié qui influerait bien sûr sur la longévité de ses habitants.

C’est une vallée très verte, qui est formée par les rivières Chimba et Uchima, qui a au centre d’un petit village et autour, des coteaux et des montagnes.  Le lieu a sa renommé

v5

e. On dit que cette vie tranquille, que cette eau cristalline des rivières et que cet air origine, sont "la fontaine" de la jeunesse éternelle.

Et voilà qu'il y a certaine base scientifique dans ces affirmations. Parce que les gens natifs, les agriculteurs qui travaillent cette terre fertile, ont l'habitude de vivre plus de cent ans. Quelques personnes ont même atteint l’âge de 120 ans, au point de réveiller l'intérêt d'enquêteurs qui sont venus suivre ces gens et leur habitat.

Vilcabamba est un beau lieu de longévité qui compte avec des hôtels écologiques et des spa pour se reposer si profondément pour l’on peut rajeunir de quelques années. Aussi, de l’eau de source se vend en bouteille comme élixir de la jeunesse éternelle. 

La ville est bien le paradis des centenaires. On en recense un pour 60 habitants, si bien que la région a été surnommée la vallée de la longévité dans un article du National Geographic paru dans les années 1970. Si l’avenue principale de Vilcabamba s’appelle bien « Eterna Juventud », cette fontaine de jouvence attire aujourd’hui une nouvelle population. Depuis le passage du sucre équatorien au dollar en 2000, viennent de gentils hippies étrangers, majoritairement américains.

Si certains Américains attirés par le mythe de la jeunesse éternelle s’installent aussi vite qu’ils ne repartent, laissant derrière eux les murs des commerces dont ils ne sont finalement jamais propriétaires très longtemps, certains cependant sont bien décidés à rester.(Aline Timbert, 2015)

 

Bibliographie:

Aline Timbert. (17 de 05 de 2015). Actun Latino . Obtenido de Vilcabamba, symbole du bon vivre pour les autorités équatoriennes: http://www.actulatino.com/2015/03/11/equateur-vilcabamba-symbole-du-bon-vivre-pour-les-autorites-equatoriennes/

Carola Solari. (17 de 05 de 2015). Paula. Obtenido de VILCABAMBA, UN SECRETO EN ECUADOR: http://www.paula.cl/tendencia/vilcabamba-un-secreto-en-ecuador/

Photos

Fig. 1 y Fig 2. http://tafullweb.bligoo.ec/vilcabamba-ecuador-la-tierra-de-los-hombres-mas-viejos-del-mundo#.VVqWh_l_Oko         

Fig.3 y Fig 5 http://www.skyscrapercity.com/showthread.php?p=85660612&langid=6         http://mefuialagoma.com/vilcabamba-el-paraso-en-la-tierra/

Fig.4http://vilcas.bligoo.ec/

Fig.6 https://ijsbergmagazine.com/mode-vie/article/4116-vilcabamba-nouvel-eldorado-hippies-centenaires/

Annexes: (Vidéo)

La vallée des immortels - Faut Pas Rêver en Equateur (extrait)

https://www.youtube.com/watch?v=Aw3G318wQoc

Étudiants: Jessica Colala

                     Mayra Sarango

                     Jazmín Jimbo                   

                     Karla Legarda 

 



[1] Vilcabamba est un vocable d’origine quechua qui signifie: Vilca= sacré; Bamba= vallée.